Un intérêt grandissant pour l'Hypnose

Hypnose

Alors que l'hypnose était tombée en désuétude, elle connaît un regain d'intérêt depuis une dizaine d'année. Bien que déjà utilisée en chirugie dès le milieu du XIXe siècle pour l'amputation de membre ou dans le cas de mastectomie, elle a été reléguée aux oubliettes avec l'apparition de la sédation par chloroforme. La vocation psychothérapeutique intrinsèque à l'hypnose, comprise et développée dès 1891 par le Dr Hyppolite Bernheim, médecin français, avait également été décriée. Il a fallu attendre le célèbre psychiatre Erickson pour redonner à l'hypnose ses lettres de noblesse.

"Depuis sa naissance au XVIIIe siècle, l'hypnose est passée au crible par la science et la médecine, qui ne doutent plus de son intérêt aujourd'hui. Au rayon des thérapies brèves, l'hypnose est désormais en première ligne. Soigner ses addictions, mincir, avoir plus confiance en soi, les applications sont nombreuses.

En 2015, l'INSERM publiait un rapport de 200 pages reconnaissant l'efficacité de la pratique de l'hypnose médicale. Selon le rapport de l'INSERM, elle apporte des bénéfices dans la prise en charge de la douleur et de l'anxiété lors des interventions chirurgicales et des actes de médecine.

Les recours à l'hypnose thérapeutique pour faciliter notre vie au quotidien et gérer nos émotions négatives sont nombreux. La phobie de l'avion en est un exemple. 20% de la population mondiale seraient atteints de cette phobie, dont 80% d'hommes. Une étude de 2016 menée par le professeur en psychiatrie David Spiegel sur sept ans a montré que 50% des patients qui avaient peur de l'avion ont été guéris et ont connu une amélioration après un traitement d'hypnose.

En hypnose, on ne cherche pas l'origine des phobies, mais comment changer ses conséquences. Abaisser le niveau des peurs permet de mettre au jour des ressources intérieures, comme la joie de voyager, la sécurité intérieure, etc. Cette pratique est utilisée pour de nombreuses phobies, comme celles des araignées ou de l'ascenseur. Pour certains, une séance suffira ; pour d'autres, cinq à six sont nécessaires.

L'hypnose est souvent présentée comme une approche utile dans la prise en charge de la gestion du stress, dans la préparation à un examen ou à une compétition. Il en est de même pour sortir d'une situation d'échec et restaurer la confiance et l'estime de soi. L'hypnose traite les traumatismes, calme angoisses et paniques, apaise le mental, agit sur la mémoire et la concentration."

Source "Ca m'intéresse" juin 2017