La sagesse de notre corps

Main_papillonChaque cellule de votre corps consent à oeuvrer pour le bien-être de l'ensemble. Si c'est nécessaire, elle mourra pour protéger le corps. L'égoïsme n'est pas une option, même pour ce qui est de la survie propre d'une cellule.

Une cellule reste en contact avec n'importe quelle autre cellule. Les molécules messagères se précipitent partout pour notifier l'intention aux avant-postes éloignés du corps. Retrait et refus de communiquer ne sont pas des options.

Les cellules s'adaptent à chaque instant. Elles restent flexibles pour pouvoir répondre immédiatement au moindre changement de situation. Rester pris dans des habitudes rigides n'est pas une option.

Les cellules se reconnaissent mutuellement comme d'importance égale. Toutes les fonctions du corps sont interdépendantes. Procéder seul n'est pas une option.

Chaque cellule a un ensemble de fonctions propres (les cellules du foie, par exemple, peuvent accomplir cinquante tâches séparées), mais elles se combinent de façon créative. Une personne peut digérer une nourriture qu'elle n'avait jamais mangée auparavant, concevoir des pensées qu'elle n'avait jamais eues, danser d'une façon qu'elle n'avait jamais observée. S'attacher à un vieux comportement n'est pas une option.

Les cellules obéissent au cycle universel de repos et d'activité. Ce cycle s'exprime de nombreuses façons, comme la fluctuation des niveaux hormonaux, de la tension, des rythmes digestifs, mais son expression la plus évidente est le sommeil. Dans le silence de l'inactivité, l'avenir du corps incube. Etre perpétuellement actif ou agressif n'est pas une option.

Les cellules fonctionnent avec la plus petite dépense d'énergie possible. Une cellule n'emmagasine que trois secondes de nourriture et d'oxygène. Elle a une onfiance totale en son approvisionnement. Une consommation excessive de nourriture, d'air ou d'eau, n'est pas une option.

A cause de leur héritage génétique commun, les cellules savent qu'elles sont fondamentalement les mêmes. Une cellule musculaire peut devenir une cellule cardiaque en la ramenant à leur source commune. Les cellules humaine restent liées à leur source, quelle que soit la durée de leur séparation. Pour elles, la ségrégation n'est pas une option.

L'activité fondamentale des cellules est donner, ce qui maintient l'intégrité de toutes les autres cellules. L'accaparement n'est pas une option.

Les cellules se reproduisent afin de léguer leurs connaissances, leur expérience et leurs talents, en ne soustrayant rien de l'héritage qu'elles laissent à leur descendance. C'est une sorte d'immortalité pratique, une soumission à la mort sur le plan physique, mais une victoire remportée sur elle sur un plan non physique. Le fossé entre les générations n'est pas une option.

Le mystère de la vie a trouvé un moyen de s'exprimer à la perfection à travers notre corps.

Extrait du "Livre des secrets" de Deepak Chopra